25 000 personnes pour l'ouverture de la 10e édition d'Igloofest

Igloofest 10e anniversaire

 

Igloofest a entamé sa 10e édition de façon explosive avec le plus gros week-end d'ouverture de son histoire. Au total, 24 748 personnes sont venues jeudi, vendredi et samedi pour danser allègrement et explorer son site entièrement redessiné. On a même eu droit au tout premier vendredi soir affichant complet à Igloofest. Ça fait beaucoup de têtes heureuses! Et ça se poursuit dès jeudi.

Arrivez tôt pour ne rien manquer de la fête

Ce décollage enthousiaste est l'occasion de rappeler que la meilleure façon de s'assurer une place et un accès rapide à la fête est d'arriver tôt au site avec son billet déjà en main. Toutes les options (entrée simple ou en groupe, régulière et VIP) sont en ligne à la billetterie Igloofest et à l'Iglooboutique (où vous trouverez aussi nos célèbres tuques colorées). La musique commence dès 19h30 à Igloofest et pour faire une pause au chaud en soirée, on peut toujours se retrouver entre amis au salon à l'étage du pavillon Jacques-Cartier. Pendant que vous y êtes, profitez de sa terrasse extérieure donnant sur la 2e scène et sa piste de danse.

Sortez votre « bling bling » pour danser au 2e week-end! On veut que ça brille au 2e week-end d'Igloofest et c'est l'occasion de vous parer de ce que vous avez de plus scintillant pour la thématique « Igloobling » #blingbling. Participez au fameux concours Iglooswag, présenté en collaboration avec Gros Blogue, et courez la chance de gagner de très beaux prix dont le plus grand est un voyage en Jamaïque offert par Sunwing. Osez l'or, l'argent, les pierres précieuses et les paillettes et venez danser au son des meilleurs DJs dont voici le programme :

Jeudi 21 janvier La house est à l'honneur pour entamer le deuxième week-end des festivités sur le quai Jacques-Cartier. La DJ locale Cassandria Daiva donne le ton pour ce jeudi soir avant de céder les consoles à l'Israélien Guy Gerber, superstar des clubs. Puis, on augmente la dose de funk pour terminer la soirée avec The Martinez Brothers. Du côté de la seconde scène, on se gâte avec Smalltown DJs, Sleepy Tom et Grandtheft qui se partagent la soirée.

Vendredi 22 janvier On lance la fin de semaine en explorant les tendances qui misent sur la fusion de la techno. La DJ locale Shaydakiss nous met en appétit avec une déclinaison du genre qui flirte plutôt du côté house. Vient ensuite une performance live du producteur français Rone, savant révisionniste de la French Touch qui vient partager ses dernières trouvailles. On termine avec deux pionniers, Jimmy Edgar et Scuba, respectivement de l'école de Détroit et de la scène britannique, qui livrent les fruits d'une collaboration créatrice soutenue depuis leur immersion dans le circuit nocturne de Berlin. La 2e scène est confiée aux bons soins des Samouraïs des Jungles Urbaines pour la soirée. Matheus et The Holy jouent en tandem pour l'ouverture puis c'est Cherokee qui prend le relais pour la finale.

Samedi 23 janvier Le deuxième week-end se termine par une soirée ultra-spéciale aux couleurs de l'étiquette Ellum Records de Maceo Plex. L'Américain Odd Parents met le feu aux poudres sur la scène principale et chauffe l'ambiance pour le DJ argentin Shall Ocin. Puis c'est le patron du label en personne qui se charge de faire monter la soirée en vrille pour le bouquet final. À la 2e scène, le collectif local Moonshine, expert en party, sort en plein air pour faire changement avec un programme aux tendances hip-hop mettant en vedette Bambii, Funkyfalz et Pierre Kwenders.



Flux RSS

Souscrire

Catégories

Mots clés

Autres articles

Archives